Aller directement aux résultats


La Muela, pour ceux qui ne la connaitraient pas encore, est le haut lieu du F3F espagnol : une large colline surgie au milieu de la plaine, permettant le vol de pente sur toutes ses faces en fonction de l'orientation du vent !
Les planeuristes se partagent fréquement les lieux avec les parapentes et les ailes delta.

Le mot "muela" se traduit d'ailleurs par "molaire", elle en a vraiment la forme !
Elle est située dans la province de Guadalajara, à environ 80 km au nord-est de Madrid.



50 pilotes de diverses nationalités (Espagne, France, Royaume Uni, et même Venezuela !) s'étaient donnés rendez-vous pour cette 1ère compétition FAI de la saison 2005.
Certains étaient même arrivés quelques jours avant, pour profiter du site exceptionnel !



Vendredi 25 mars, 9h du matin. Il fait très humide, le vent est quasi nul, son orientation encore non établie... Plusieurs passages pluvieux obligent même les concurrents à s'enfermer dans les voitures !
L'ambiance est morose et certains se demandent même s'ils ont bien fait de faire autant de kilomètres !?!
Vers midi, le vent commence à s'établir, et la 1ère manche est enfin lancée, vers 13h, sur la pente sud-ouest.
Le vent est faible, puis forcit peu à peu, pour atteindre des pointes à 23 m/s pendant la 2ème manche. Il diminue ensuite légèrement pendant la 3ème.
La 4ème manche est plusieurs fois interrompue par des averses. Elle sera finalement annulée, après le passage laborieux de 15 pilotes.

Bilan de la 1ère journée : 3 manches réalisées, dans des conditions très variables. Le classement provisoire est "aléatoire" et ne reflète pas bien le niveau de pilotage de chacun.
Alexis Maréchal réalise le meilleur temps du concours : 37,68 s dans la 3ème manche, ce qui le fait remonter dans le classement car ses deux 1ers chronos n'étaient "vraiment pas terribles" !
Les 13 français se classent parmis les 25 premiers concurrents.



Un beau lancé d'équilibriste...

Matthieu Mervelet vient de jeter l'Arkanj d'Alexis Maréchal,
Le décompte des 30 secondes est assuré par Didier Lanot.


Toujours une bonne ambiance parmis les "spectateurs",
qui se réchauffent comme ils peuvent en attendant leur tour !

Dans l'ordre : Emmanuel Minaire, Didier Lanot, Rémi Girard, Michel Etchart, José Carrion, Matthieu Mervelet, Pierre Rondel, Olivier Aubel, et derrière en jaune Andreas Fricke.


La régie (ultra-moderne) affiche les résultats au fur et à mesure des manches.

Elle permet aussi un abri de fortune aux juges trempés et frigorifiés !


Début du vol d'Andréas Fricke, coaché pendant la prise d'altitude par Pierre Rondel.

Son Arkanj est jeté par Alexis Maréchal.


Passage à la base B pour notre ami espagnol, Gerardo Plaza Lozano, avec son Arkanj milka.


Pierre Rondel et son Aris.


Vu les conditions qui montent, faut pas réfléchir...

On charge la bête !


C'est au tour de Kevin Newton.

Fidèle à lui même : en short et en tongs...

Mais comme il le dit lui même,
tant qu'il a son bonnet sur la tête,
il n'a jamais froid !


Le Big Mach,
piloté par Benjamin Clamaron.


Rémi Girard (monsieur CCM)
et Alexis Maréchal (monsieur Aéromod) :

concurrents professionnels
et concurrents à la pente,

comme vous pouvez le constater ils ne peuvent pas se sentir !!


"Chouette, bravo, encore du spectacle !"

Là c'est Michel Etchart,
dans la zone de préparation,
qui bichonne son Aris.



Le soir, un banquet était organisé dans un luxueux hôtel-restaurant de Guadalajara.
Nous avons tous bien mangé, bien bu, et bien rigolé !!!
Un modéliste espagnol n'a d'ailleurs pas hésité à faire voltiger un petit avion dans la salle du restaurant...






Samedi 26 mars. Rendez-vous sur la pente à 10h ; comme la veille la météo ne laisse rien présager de bon. Mais pour que le concours soit validé une 4ème manche au moins doit être faite !

Elle débute enfin, souvent interrompue par la pluie. Une longue interruption, après le passage de 47 pilotes, fait même craindre son annulation !
Finalement le temps s'améliore et les 3 derniers pilotes peuvent enfin passer.

Le vent oscille entre 8 et 15 m/s, les conditions sont plus homogènes que la veille, et les trois dernières manches se succèdent à un rythme assez soutenu.

Un moment incontournable chez les français : l'apéro !

Une bonne ambiance malgré la pluie...

Pauvre Pierre qui, pendant ce temps, se prépare tout seul à faire son vol !

En attendant la pluie...
on admire les magnifiques cumulo-nimbus qui passent au dessus du parc planeurs... avant de se reconcentrer sur la course !


Peu à peu quelques pilotes se démarquent, pour un duel de plus en plus serré : Kevin Newton, Didier Lanot, Alexis Maréchal, Pierre Rondel et Iñaki Elizondo se disputent les places d'honneur.
En revanche, le Venezuelien Carlos Rivero surprend par son manque de concentration ; il est habituellement un adversaire féroce, mais terminera loin dans le classement.

Durant la 7ème manche, la tension est à son maximum, car c'est maintenant que le podium se décide !
Les temps des favoris, dans l'ordre de passage :
- dossart n°21 : Iñaki Elizondo - temps : 45,78 (et 100 pts de pénalité)
- dossart n°29 : Didier Lanot - temps : 40,02
- dossart n°32 : Kevin Newton - temps : 49,07
- dossart n° 9 : Pierre Rondel - temps : 43,05
- dossart n°18 : Alexis Maréchal - temps : 44,42

Le dernier vol de Kevin Newton,
très concentré sous son bonnet
(et toujours en short...).


Et le dernier vol d'Alexis,
qui sera aussi le dernier vol de la compétition.

Tant qu'on parle de mode...
Remarquez le bonnet personnalisé,
dont les couleurs sont assorties au planeur !


La dernière manche se termine vers 17h30.

Les juges vérifient rapidement les comptes de l'ordinateur,
et peuvent procéder à la remise des prix.


Résultat final :

1er : Alexis Maréchal

2ème : Pierre Rondel

3ème : Kevin Newton



La ville de Guadalajara offre aux 3 vainqueurs une réplique du "Palacio del Infantado".

(regardez bien devant le vrai :
c'est Alexis et Gerardo !



Le pauvre Gerardo, tiraillé entre l'organisation et sa fille malade pendant le WE gagne le prix du plus lent : un escargot à roulettes !



Merci aux organisateurs, qui nous ont offert une Muela 2005 de très grande qualité. Un grand merci aussi aux juges qui ont bravé la pluie, le froid et le vent, et qui sont restés efficaces tout le long des 350 vols !

Sur cette compétition, on regrettera juste l'absence d'autres nations européennes. Outre l'Espagne, seule la France était bien représentée. Parmi les Anglais de haut niveau, très peu se sont déplacés.

Ci-dessous, l'équipe des Français au grand complet, finalement tous ravis d'être venus. A noter : deux "petits nouveaux" des concours FAI : Matthieu Mervelet et Philippe Lanes.





Dimanche : le concours est fini ! Vol libre à volonté, voltige, dynamic soaring...

Renversements en patrouille de 2 voltijs et de leur "petit frère" le Toons !


Alexis tente d'affiner les réglages du Big Mach de Benjamin.

Ce planeur a un très gros potentiel,
mais il faut trouver la trajectoire qui lui correspond le mieux.



On en profite aussi pour admirer le paysage. Regardez la fumée : même en bas le vent souffle !


Et on ne voit pas que des planeurs dans le ciel de La Muela !


Une petite photo de famille, avant de prendre la route...




Vidéo : un peu de Dynamic Soaring... Accrochez vous ! (QuickTime - 4 Mo)


La journée du dimanche se termine sur le crash du Miraj spécial DS d'Alexis, percuté par le Pike de Kevin Newton. Une vengeance post-podium ? Non, ils se sont tous les deux consolés avec une bonne bière !!!



Le site officiel "La Muela - Open internacional F3F 2005" : galeries de photos et résultats complets

Des photos également sur le site de Pierre Rondel "Planet-Soaring"

ainsi que sur le site de Kevin Newton "www.knewt.com" (avec en particulier de splendides vues aériennes).

Encore des photos, sur le site perso d'Olivier Aubel.



Les Résultats

Classement : (en rouge : nos frenchies)
1. ALEXIS MARECHAL 5577 pts (Arkanj modifié)
2. PIERRE RONDEL 5529 pts (Aris)
3. KEVIN NEWTON 5513 pts (Viking)
4. CARLOS CANTERO BLANCOU 5460 pts (Viking)
5. DIDIER LANOT 5256 pts (Caracho)
6. IÑAKI ELIZONDO 5247 pts (Eagle)
7. ANDREAS FRICKE 5223 pts (Arkanj)
8. BENJAMIN CLAMARON 5221 pts (Big-Mach)
9. ANDONI GORRIÑOBEASKOA 5134 pts (Scorpion / Nyx)
10. OLIVIER BORDES 5076 pts (Aris)
11. MICHEL ETCHART 5076 pts (Aris)
12. SERGIO SANCHEZ CONDE 5040 pts
13. OLIVIER AUBEL 4991pts (Arkanj / Tragi)
14. JORGE MEDINA HERRERO 4963 pts
15. RÉMI GIRARD 4976 pts (Big Mach)
16. PHILIPPE LANES 4952 pts (Aris)
17. JOSÉ CARRION 4904 pts (Arkanj)
18. JOSE ANTONIO ORVIZ ESPARTA 4866 pts
19. EDUARDO MARTINEZ COBOS 4825 pts
20. FERNANDO DEL BARRIO MORENO 4807 pts
21. ALVARO SILGADO HERRERO 4779 pts
22. JOSÉ Mª RAMOS MELGAR 4796 pts
23. JAVIER MAYOR REDONDO 4771 pts
24. JESUS HERRERA 4741 pts
25. MATTHIEU MERVELET 4753 pts (Arkanj / Elita)
26. ALEJANDRO MAHILLO TORASSO 4738 pts
27. EMMANUEL MINAIRE 4679 pts (Elipse 1)
28. FRANCISCO ACERA 4663 pts
29. MÁXIMO FERNANDEZ BERMUDEZ 4665 pts
30. ALBERTO PORTELLA DOBLADO 4653 pts
31. ALFREDO ARJONA GARCIA 4630 pts
32. JOSÉ LUIS MARÍN LOBATO 4556 pts
33. PEDRO LEMOS 4523 pts
34. GUILLERMO OÑA CLOS 4317 pts
35. VIC ELDRGGE 4233 pts
36. ANGEL CRISTOBAL 4244 pts
37. CARLOS RIVERO 4214 pts
38. AMERICO GONÇALVES 4152 pts
39. LORENZO MAYOR DAVILA 3866 pts
40. LUIS MEJIAS MOLERO 3638 pts
41. SERGI SUBIAS 2869 pts
42. GERARDO PLAZA LOZANO 2169 pts
43. KARL PASHLEY 2024 pts
44. CARLOS GARCIA OTERO 2003 pts
45. ANDRÉS CARDONA VIDAL 1992 pts
46. VICTOR SANCHIZ BEINZAUSTI 1988 pts
47. JASON HARDY 1762 pts
48. MARCOS MARTINEZ 1613 pts
49. JOSÉ LUIS (Pepelu) VALVERDE CRESPO 651 pts
50. GARY HOLLAND 620 pts

Meilleur temps :
Alexis Maréchal : 37,68 s

Le vainqueur par manche :
Manche 1 : Kevin Newton : 41,62 s
Manche 2 : Iñaki Elizondo : 38,18 s
Manche 3 : Alexis Maréchal : 37,68 s
Manche 4 : Alexis Maréchal : 44,24 s
Manche 5 : Alexis Maréchal : 42,25 s
Manche 6 : Pierre Rondel : 42,51 s
Manche 7 : Didier Lanot : 40,02 s


Retour haut de page